• Site interactif d’Ages & Transmissions asbl dédié aux tranches de vie et aux débats

  • Autres articles dans cette rubrique

    accessibilite

      fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

    Recherche

    Articles associés

    Michèle raconte comment sa maman, Colette, et sa sœur jumelle, Gabrielle, ont entamé des études de puériculture en 1939.

    Désireuses de devenir puéricultrices, les jumelles sont alors inscrites à l’Ecole Saint Benoît à Auderghem qui, outre la religion et les cours généraux, dispense également des cours pratiques. Au début, à la « crèche blanche », elles s’occupent de bébés de 6 mois à 1 an. D’emblée, elles sont fort déçues : les soins prodigués aux nourrissons consistent en un travail à la chaîne qui laisse fort peu de place aux manifestations de tendresse.

    Mais bientôt, elles passent à la « crèche rose », bien séparée de la première, où sont accueillis les enfants des « filles-mères », les mères célibataires. Et là, c’est carrément l’horreur ! Parce qu’illégitimes, ces enfants sont traités avec une froideur et une rudesse proche de la maltraitance.

    Un exemple des sévices auxquels ils sont soumis : à un âge où tous ne sont pas encore capables de contrôler leur sphincters, les petiots sont placés à heures fixes sur le pot qu’ils ne peuvent quitter que quand ils y ont enfin déposé leur petit caca. Pour certains, ces séances sont particulièrement pénibles et interminables. Un bébé pousse si fort qu’un morceau de son intestin finit invariablement par sortir de son anus où il faut le réintroduire à la main. Les jumelles sont épouvantées par tant de mauvais traitements auxquels elles n’ont pas le pouvoir de s’opposer.

    De plus, elles sont systématiquement punies si, lors des visites, elles osent adresser la parole aux mamans ou simplement répondre à leurs questions ! Une jeune fille qui se respecte ne fraye pas avec ces dépravées! Ceci reflète bien la mentalité d’une époque qui ne pardonne toujours pas à une femme de donner naissance à un enfant sans être mariée. La jeune femme qui déroge à cette norme est considérée comme une déviante, pire, une pécheresse, et porte seule le fardeau de l’intolérance de la société à l’égard de la sexualité hors mariage.

    Dégoûtées de la puériculture, les deux sœurs finiront par s’inscrire à l’Ecole de vente du Bon Marché, le plus ancien des quatre grands magasins bruxellois de l’époque.

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Forum

    • message  3127

      La crèche par Michèle B.

      22 octobre 2011

      Ce récit montre à quel point l’on peut descendre dans l’horrible. Si ces bourreaux étaient des "bonnes sœurs" comme il est suggéré, plutôt que d’appliquer les paroles attribuées à Jésus par les évangélistes, « aime ton prochain comme toi-même », ces monstres se référaient au verset V,9 du Deutéronome : "Je suis un Dieu jaloux qui punis l’iniquité des pères dans les enfants jusqu’à la troisième, quatrième génération". En l’occurrence les enfants de mères "coupables" d’avoir aimé un homme qui s’est peut-être défilé. Pauvres enfants. Des septuagénaires osent maintenant raconter quel fut leur calvaire d’enfant « de Boche »


      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    • message  3124

      La crèche par Michèle B.

      21 octobre 2011

      merci pour ce témoignage…et encore aujourdh’ui ce n’est
      pas tout à fait fini n’est ce pas?
      grand-mère ,instit. retraitée


      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    • message  3114

      La crèche par Michèle B.

      19 octobre 2011, par Agnès Roland

      Aaaaah ! La belle charité chrétienne !…
      Agnès Roland


      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    • message  3112

      La crèche par Michèle B.

      19 octobre 2011

      Voici un témoignage terrifiant d’inhumanité de ce qui se passait dans certaines crèches ou pouponnières , en Belgique , juste avant la Seconde Guerre Mondiale….. on ne sait s’il s’agissait de religieuses ou non mais cela reflète encore que l’âme humaine ne s’encombre pas toujours de scrupules et que l’incompréhension et la cruauté opèrent même dans des lieux qui devraient abriter la douceur, la tendresse et l’accueil…….


      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    • message  3109

      La crèche par Michèle B.

      19 octobre 2011, par Jacqueline Leyder

      Bonjour Michèle!
      Merci d’évoquer pour nous un des nombreux aspects effroyables du "bon vieux temps" sur lequel nous geignons trop souvent - quand la nature était intacte, l’air pur, l’alimentation saine, les enfants bien dressés, les ados policés, les "gentils" récompensés et les "méchants" punis jusque dans leur descendance, les nouvelles technologies inexistantes et la "Morale" omniprésente…
      Jacqueline L.


      Forum sur abonnement

      Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

      [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut