• Des tranches de vie et des débats en ligne

  • Autres articles dans cette rubrique

    Ma mère était l’aînée d’une famille de 6 enfants. Son plus jeune frère, Oncle J., différait de 13 ans avec elle.

    Quand je suis née, en1942, il avait, je crois, 16 ans. Un jeune oncle donc ! Il était beau, gentil, très drôle et nous l’adorions ! D’ailleurs, tout le monde l’adorait ! Quand il arrivait quelque part, une réunion de famille par exemple, l’atmosphère changeait immédiatement ! Et même la vieille tante la grincheuse (nous en avions plusieurs !) devenait charmante !

    Quand nous étions enfants et que nous faisions un séjour chez ma grand-mère, il arrivait qu’il passe quelques jours avec nous. C’était la fête ! Il passait beaucoup de temps à faire toutes sortes de choses avec nous. Il était musicien et un de nos grands plaisirs était de nous asseoir par terre en tailleur et de l’écouter nous jouer quelques morceaux à la harpe. Il nous montrait comment faire sonner les cordes, il nous faisait coller l’oreille contre le bois de la harpe pour entendre résonner la musique dans tout notre corps, c’était magique…

    Il s’y connaissait aussi très bien en plantes et nous emmenait dans le jardin à la découverte de différentes espèces. Et puis, il y avait les histoires ! Il nous racontait des aventures arrivées à des ancêtres plus ou moins imaginaires et nous devions les retenir ! Il était merveilleux, chaleureux, gentil, drôle et un peu farfelu !

    Mais il ne vivait pas comme mes parents ni mes autres oncles et tantes ; il n’était pas marié, changeait souvent de travail, « disparaissait » parfois pendant quelques mois… Mes sœurs et moi espérions toujours qu’il nous amènerait un jour une petite tante aussi « chouette » que lui… Mais ça n’en venait pas.

    J’avais plus de 20 ans quand j’ai finalement compris qu’il était homosexuel. Cela a été pour moi un choc énorme ! Bien sûr, je savais que cela existait, mais à l’époque, c’était considéré comme quelque chose de « mal », contre nature, inacceptable…J’ai donc mis du temps à assimiler la chose.

    Et puis, j’ai peu à peu réalisé que cela ne changeait en rien ce que je savais de Oncle J. : c’était quelqu’un de merveilleux, gentil, plein d’humour et de talents divers, avec un grand sens de la famille. Le fait de le savoir homosexuel ne changeait rien à cela. Je l’aimais. Et même, je me suis mise à l’aimer encore davantage en réalisant les souffrances qu’il avait du endurer de ne pouvoir parler à personne de ce qu’il vivait.

    En effet dans son désir de ne choquer personne il avait cloisonné sa vie en 2 parties, d’un côté la famille, de l’autre les amis. Aucune communication entre ces deux univers. Bien plus tard, nous dînions un soir avec lui, mon mari et moi et au cours du repas, il nous dit soudain : « Est-ce que vous savez que…je suis…différent ? » Je lui ai répondu : « Oncle J., il y a bien longtemps que je sais que tu es homosexuel. Mais tu es avant tout mon oncle que j’aime »

    Il a eu les larmes aux yeux. C’était la première fois que ses 2 univers se rencontraient… Quand mes enfants avaient une dizaine d’années, après une visite de Oncle J., je leur ai demandé s’ils savaient pourquoi Oncle J. ne s’était jamais marié. Mon fils m’a répondu : « Bah, il est pédé peut-être ? » Cela ne lui posait aucun problème ! Les temps avaient bien changé !!

    Bien plus tard, Oncle J. est tombé gravement malade et a du être hospitalisé. Tous ses neveux lui rendirent des petites visites. Et puis nous avons appris qu’il était condamné et n’en avait plus pour très longtemps. Alors ses 19 neveux se sont organisés pour assurer une présence continue près de lui, jour et nuit.

    La nuit avant sa mort, j’étais de garde près de lui. Il était dans un demi-coma et je ne sais pas s’il entendait ce qu’on lui disait.Mais je lui ai pris la main et je lui ai parlé. Je lui ai dit que grâce à lui, j’avais appris à regarder les gens pour ce qu’ils sont, malgré leurs éventuelles différences.

    Je lui ai dit merci.

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut