• Des tranches de vie et des débats en ligne

  • Autres articles dans cette rubrique

    J’ai 20 ans dans les années 70, et depuis toujours, je veux découvrir le monde, voyager, être exploratrice ! Pendant mes études, je travaille donc comme guide dans une agence de tourisme pour étudiants , ce qui me permet de faire de beaux voyages… mais l’Europe devient trop petite pour moi, je veux voir d’autres continents !

    C’est donc avec grand enthousiasme (et un peu d’appréhension quand-même…) que j’accepte d’accompagner un circuit dans le Sahara algérien… l’Aventure, enfin ! Une randonnée dans le désert avec des chameaux, conduite par les Hommes Bleus, les fameux Touaregs !

    Nos guides berbères nous attendent à Tamanrasset, départ de notre « meharée ». Dès les premières présentations, je suis subjuguée par leur chef, Menda, que sa longue tenue bleue et son « chèche » qui ne laisse voir que ses yeux de braise rendent d’emblée mystérieux. Heureusement, nos guides parlent français, et très vite, je préfère marcher à côté de mon chameau, car j’attrape le mal de mer là-haut, et je peux ainsi discuter avec Menda…Je vis un rêve éveillé…chaque journée est tellement magique ! Le contexte d’abord, les paysages extraordinaires et hallucinants du Hoggar, la pureté de l’air, le calme absolu…puis la vie avec les Touaregs, qui ont prévu toutes nos provisions…

    Ils gardent l’ eau dans de grandes outres en peau de chèvre, ce qui la conserve toujours bien fraîche. Le soir tombe très vite dans le désert, nous nous arrêtons donc tôt… les hommes enlèvent les bats des chameaux, puis leur entravent les pattes pour qu’ils puissent aller « brouter » sans aller trop loin (où ? C’est toujours resté un mystère pour moi). Puis ils allument un feu, réchauffent éventuellement nos raviolis, mais nous proposent toujours la galette fraîche qu’ils cuisinent tous les soirs sous la braise, et le sacro-saint thé à la menthe.

    Ah ! Le romantisme de ces soirées sous un ciel percé d’étoiles comme je n’en n’ai plus jamais vu depuis, les histoires et les chants des touaregs, leurs rires aussi, qui les font se rouler par terre comme de grands enfants quand j’ose leur demander si nous pouvons voir leur visage, s’il est vraiment bleu… ils nous expliquent que c’est l’indigo de leur chèche qui déteint sur leur peau… seul Menda , toujours assis à côté de moi, garde sa dignité, mais est constamment aux petits soins pour moi. Nous dormons sous la tente, ou parfois à la belle étoile, bien emmitouflés dans nos sacs de couchage, car il fait 5° la nuit ! Le matin, les chameaux ont disparu ! Mais les guides savent exactement où les retrouver…

    Je suis déjà folle amoureuse, mais est-ce de mon gentil Touareg, du désert, ou de cette belle aventure ?

    Un jour, nous arrivons à une oasis, pour que les chameaux puissent boire, et à ma grande surprise, Menda m’apprend que sa famille y habite … pour le moment… car, en tant que nomades, ils ne restent jamais très longtemps au même endroit.

    Sous une grande tente, je fais donc la connaissance de sa jeune femme, de ses 4 petits enfants, et de son vieux père malade à qui je laisse tous mes médicaments, dans le vain espoir de le soulager un peu…

    De retour à Tamanrasset, je suis tellement désespérée de quitter le Sahara que je fais à Menda la promesse solennelle de revenir… Il est aussi extrêmement triste et me serre très fort dans ses bras…

    A peine rentrée, je demande à l’agence de pouvoir accompagner les prochains voyages, puisque j’en ai maintenant l’expérience…J’y retournerai encore deux fois, et chaque fois, Menda me dit que je lui ai manqué, et qu’il voudrait que je reste… les berbères peuvent avoir plusieurs femmes…mais je réalise bien que je devrais alors loger sous la tente avec sa femme et ses enfants, et que ce serait la fin de notre belle relation de « marcheurs du désert ». Je cache donc mes beaux souvenirs dans un coin de mon coeur, et depuis ce jour, le bleu indigo le fait toujours battre un peu plus vite…

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut