• Des tranches de vie et des débats en ligne

  • Autres articles dans cette rubrique

    En 1963 je suis enceinte. Un bébé va grandir dans mon ventre. Je suis heureuse. Mais inquiète tout de même. Je vais pour la première fois à l’hôpital Saint Pierre, à Bruxelles. Autour de moi, les dames racontent leurs expériences. La plupart des explications ne sont pas très rassurantes.

    -  Le mien est né deux mois trop tôt ; j’ai été malade tout le temps ; j’ai fait de l’infection postnatale ; j’ai été déchirée ; on a utilisé les forceps ; je n’ai pas pu nourrir mon bébé…

    Les récits se succèdent. J’envisage le pire. Mais le gynécologue me rassure :

    -  Madame vous avez de la chance. Maintenant nous pratiquons des accouchements sans douleur ! Vous suivrez la nouvelle méthode, tout sera facile.

    Sans douleur ! Il est catégorique. Je le crois, je suis ravie. Quand j’en parle autour de moi, on doute un peu. Mais on ne demande qu’à y croire. Je vais donc suivre des cours de gymnastique à Saint Pierre. Nous sommes plusieurs jeunes femmes. Le ventre gonflé. On nous explique comment respirer, se relaxer, pousser pour expulser le bébé. Nous respirons comme les petits chiens. Massages et détente sont au programme. On nous montre les soins au nourrisson. Comment lui donner le bain, le langer. Ce n’est pas simple, les langes sont en tissus.

    -  Attention, ne pas piquer bébé avec les épingles !

    Les futurs papas participent. Un professeur nous fait une conférence sur les transformations du corps. J’en parle, je raconte. Mes grands-mères, tante et mère sont très attentives. C’est la première fois qu’on leur donne des explications scientifiques. Elles ont mis au monde plusieurs enfants. Toujours dans l’ignorance. Quelques semaines avant la naissance, les futures mamans sont invitées à visiter la salle d’accouchements.

    -  Vous allez rencontrer une jeune accouchée. Elle a vécu l’accouchement sans douleur, elle vous en parlera.

    Une charmante jeune femme nous sourit. La voilà toute fraiche dans son lit d’hôpital, son bébé dans les bras : - C’est magnifique. J’ai bien suivi la respiration du petit chien. Très rapidement, l’enfant est né. Je suis vraiment contente ! Les leçons de gymnastique spéciales continuent. Je prépare le sac pour mon séjour à la maternité. Cette nuit- là les contractions sont régulières. Nous arrivons à Saint-Pierre. Le docteur qui me suit depuis 9 mois est absent. Nous sommes dans un hôpital universitaire. Les étudiants, futurs gynécologues, apprennent leur métier. Ils auscultent, discutent, reviennent, auscultent encore. Je respire consciencieusement à chaque contraction. Le temps passe. Mon mari ne me quitte pas. Au bout d’une interminable journée, le véritable travail commence. J’ai atrocement mal au dos. La péridurale n’existe pas. Je suis fatiguée. Je n’arrive plus à me relaxer. Cette fois, je renvoie catégoriquement un étudiant en médecine. Epuisée, la respiration du petit chien ne m’est d’aucune aide. Une kinésiste m’assiste avec patience. Elle me soutient mais je ne réponds plus à ses conseils. Mon gynécologue arrive enfin. Je suis en travail depuis 24h. Finalement mon adorable bébé nait à l’aube.

    -  Comment dites-vous ? Témoigner pour l’accouchement sans douleur ?

    Je suis convaincue que d’autres jeunes femmes pourront en parler mieux que moi.

    Aujourd’hui la méthode est toujours la même. On ne dit plus ‘sans douleur’ on dit ‘accouchement assisté’. Et si la femme le souhaite, elle peut profiter de la piqûre péridurale.

    Je vous ai raconté la naissance de mon premier bébé. Mais n’oublions pas que chaque expérience est différente.

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut