• Des tranches de vie et des débats en ligne

  • Autres articles dans cette rubrique

    accessibilite

      fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

    Recherche

    Articles associés

    Extrait de "Nous racontons notre vie", Laeken, 2012-13

    Italienne de 73 ans, je suis arrivée de Sicile en 1957 avec mon mari qui a travaillé dans la mine.

    Enfance en Italie

    Mes parents se sont mariés à 17 ans en Sicile. Ils ont cultivé des légumes et notamment des tomates dans les montagnes, ensuite ils les vendaient. Ils étaient marchands ambulants. Ils ont eu 7 enfants, trois garçons et 4 filles. Je suis la dernière. Papa était très honnête, minutieux, respectueux. Il ne mentait jamais. A 5 ans et demi, j’ai commencé à travailler chez une dame ; je faisais la vaisselle, les courses …

    Un souvenir marquant de mon enfance ? J’avais 4 ans ; c’était la guerre, je me souviens de plusieurs bombardements à Allessandria della Rocca, dans la Province d’Agrigente en Sicile. Moi aussi, je fabriquais des poupées et parfois, elles étaient enceintes ! A l’exception de mes frères, je n’ai jamais eu de contact vraiment avec les garçons avant le mariage. Un cadeau important ? Lors de ma première communion, j’ai eu une boucle d’oreille en or de ma marraine. J’ai terminé l’école à 9 ans. Adolescente, je me sentais seule, je n’avais pas beaucoup de contacts avec les autres jeunes, j’en ai été fort triste.

    Migration

    A 18 ans, je suis arrivée de Sicile en Belgique en 1957 avec mon mari, qui était aussi mon cousin. Il travaillait à la mine dans les environs de Binche. Ma tante était déjà ici.

    J’étais contente d’être ici parce que j’avais envie de voir autre chose.

    Etre femme

    Les jumeaux sont arrivés rapidement. Quand ils ont eu deux ans et demi, j’en ai eu marre de rester à la maison et de faire la lessive. Cela n’a pas été facile de faire garder les enfants. Finalement, on s’est arrangé : mon mari gardait les enfants le matin avant d’aller travailler. Il les laissait à ma belle-sœur et moi je les reprenais quand j’avais terminé mon travail de repasseuse. Mon mari m’a toujours aidée pour les enfants et le ménage.

    J’aime avoir mon indépendance financière. Je ne demande rien à mon mari et j’en suis fière !

    On travaillait beaucoup mais on ne gagnait pas beaucoup.

    Religion

    Pour moi, Dieu est tout. Jésus est Dieu. Je prie et je me sens très calme. Un jour ma fille voulait se suicider, j’ai été à la messe tous les jours. J’ai demandé au prêtre de prier pour ma fille. La semaine suivante, ma fille allait beaucoup mieux. C’est un miracle !

    Maintenant

    Si je veux rentrer en Sicile pour toujours ? Non parce que tous mes amis sont ici et aussi mes enfants et petits-enfants. Je suis une grand-mère heureuse. Nous retournons chaque année en Italie et je me sens plus étrangère là-bas qu’ici.

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut