• Des aînés, tisseurs de solidarité entre générations et cultures

  • Autres articles dans cette rubrique

    accessibilite

      fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

    Recherche

    Publics rencontrés

    Le plus souvent, nous rencontrons des élèves de 4ème, 5ème, 6ème secondaire. Des jeunes suivant un enseignement technique ou professionnel, aux origines culturelles variées. Mais parfois, il peut s’agir aussi de jeunes en cours d’études supérieures.

    Thèmes des rencontres

    Les débats portent sur des sujets de société ou plus existentiels et ont lieu dans le cadre d’un cours de religion, morale, français, histoire ou gérontologie. Les thèmes abordés sont variés: les choix de vie, les rêves d’avenir, l’amour, le vieillissement, la transmission, la justice, la consommation, l’évolution de l’autorité, les défis de société, la démocratie, l’Europe, les relations homme/femme, …

    Nos objectifs

    Lors de ces rencontres, les jeunes et les aînés ont l’occasion de se décentrer, de voir qu’il y a différentes façons de vivre et de penser notre monde, entre autres liées aux cultures et générations mais aussi aux choix individuels. Comme le dit Anne, enseignante : « Ces rencontres sont une rare opportunité pour les jeunes de sortir de leurs bulles d’appartenance ». Mais c’est aussi le cas pour les aînés, ainsi en témoigne Lorenzo, 75 ans:

    « Ce que j’aime dans les rencontres avec les jeunes, ce sont les échanges : nous, les plus âgés, partageons nos idées, nos souvenirs, avec notre expérience de vie. Et les jeunes nous parlent de leurs projets, de leurs rêves, de comment ils voient leur avenir. Ca m’enrichit de comprendre un peu mieux ce qu’il y a dans leur tête.»

    « C’est intéressant de voir comment les modes de pensée évoluent à travers les années. En fait, il y a certaines choses qui changent et d’autres qui ne changent pas. » Youssra, 16 ans

    En pratique

    Nos rencontres se déclinent sur une ou deux séances. Ces dernières années, nous avons collaboré avec l’Athénée Charles Janssens, l’Institut de la Sainte Famille d’Helmet, l’Institut Parnasse-ISEI et la Plateforme du Service Citoyen.

    Lire le témoignage d’Isabelle

    Haut