• Site interactif d’Ages & Transmissions asbl dédié aux tranches de vie et aux débats

  • accessibilite

      fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

    Recherche

    Articles associés

    Extrait du cahier « Je raconte ma vie » dans un groupe multiculturel à la Fonderie. Molenbeek. 2014-2015

    Brigitte, née en Belgique en 1953

    J’ai grandi dans une famille catholique. J’allais à la messe avec mon grand-père, mais ma grand-mère n’y allait jamais. Je me souviens du catéchisme, lorsque j’étais enfant. Je n’ai pas fait ma communion solennelle mais j’ai été confirmée. Ensuite, je suis retournée à la messe du dimanche jusqu’à mon mariage. Après, j’ai arrêté. Mes enfants sont baptisés, ont fait le catéchisme. J’ai même été maman catéchiste !

    Je crois en Dieu, mais j’ai de gros problèmes avec l’Eglise catholique, les principes qu’on impose.

    Je trouve que la religion est quelque chose d’intime. J’aime bien aller dans les églises, m’asseoir, profiter du calme, prier. Ce qui est essentiel c’est de respecter l’autre.

    A quoi ressemble Dieu ? A rien ? Un superlatif ? Je ne sais pas. Après la mort, je ne crois pas en l’enfer, au paradis, plutôt à rien, mais on ne sait pas, peut-être la réincarnation …

    Hafida, née au Maroc en 1953

    Quand j’étais plus jeune, mes parents ne me parlaient jamais de religion. Un peu de morale : ne pas voler, obéir, ne pas sortir avec les garçons avant le mariage, mais rien d’autre. Les parents priaient à la maison, pas à la mosquée puisqu’il n’y en avait pas, en Belgique, à l’époque. Nous, les jeunes, on ne priait pas.

    Les femmes de ma famille étaient voilées. Quand je suis arrivée en Belgique en 1964, je n’étais pas voilée.

    Quand on est arrivé, on s’est adapté. On ne mangeait pas toujours halal parce qu’il n’y avait pas de boucherie halal; mon père achetait les poulets vivants et les tuait lui-même. On achetait de la farine pour faire le pain marocain nous-mêmes. Le curé nous a beaucoup aidé, il nous a donné des lits, des couvertures, etc. On parlait religion avec lui.

    Ado et jeune adulte, la religion ne m’intéressait pas plus que ça. C’était plutôt la tradition qui était importante avec les valeurs. Mon mari priait, mais moi ça ne me disait rien. Il voulait que je prie avec lui, mais je ne voulais pas. Puis, j’ai pensé à la mort. Or, pour aller au paradis, il faut prier. Je ne savais pas prier car je ne savais pas lire les sourates. Je faisais le Ramadan sans prier et ça, ce n’était pas suffisant. Alors, j’ai acheté des cassettes et j’en ai appris 10 par cœur pour faire la prière. A l’époque, j’avais 35 ans, déjà quatre enfants et j’habitais à Malmédy. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de mettre le voile. Aujourd’hui, la religion a une place importante dans ma vie.

    Mes enfants, je ne les ai pas obligés non plus à pratiquer. Mon mari voulait que j’insiste. Moi, je voulais qu’ils choisissent. Ma plus grande fille, s’est mise à étudier la religion par elle-même. Aujourd’hui tous mes enfants sont pratiquants.

    Depuis une trentaine d’années, les gens sont devenus plus religieux ; ils connaissent mieux la religion.

    J’ai toujours cru en Dieu, il est le créateur de toute chose. Si on fait quelque chose de grave, Dieu nous juge. Pour moi il y a un seul Dieu, le même pour tout le monde.

    Les extrémistes qui sont violents et qui tuent ? Ils ne sont pas de vrais musulmans, on ne tue pas au nom de Dieu.

    Claire, née en Belgique en 1930

    Moi aussi j’ai été élevée dans la tradition catholique. Quand j’étais enfant, il fallait obéir, réciter des choses par cœur, aller à confesse, à la messe. On ne se posait pas de question.

    Adolescente, ma vie a changé. A cause de mon père, nous étions des exclus. Où était l’humanité ? Ça m’a fait beaucoup réfléchir.

    Je suis restée croyante malgré tout. Actuellement je suis en recherche et j’ai espoir d’avoir une relation avec Dieu. Je prie dans l’espoir d’avoir cette relation. La religion occupe une place importante dans ma vie.

    A quoi ressemble Dieu ? Il ne ressemble à rien de ce qu’on connaît parce qu’il est tout autre, il est différent. Je pense qu’aimer est le bon chemin, et j’espère qu’il y a quelque chose après la mort. J’aime continuer à chercher.

    Les autres religions ? pour moi, ce n’est pas contraire, tout ça « clope » !

    Bernard, né en Allemagne en 1948

    J’ai grandi dans une famille catholique. Nous étions obligés d’aller à la messe. Ma mère s’habillait bien. Pour elle, c’était une sortie sociale. Ce n’était pas une ambiance vraiment religieuse, on faisait simplement comme tout le monde.

    Avant de manger, on priait et le vendredi on ne mangeait pas de viande. Pour ma communion, il y avait des invités, des cadeaux. Tout ça, c’était la tradition. On m’appelait « le petit curé du village », parce que quand j’allais au jardin d’enfant, je récitais des poèmes. C’était une école catholique.

    Quand j’étais ado, dans les années 60, je n’ai plus voulu aller à la messe, je me suis révolté. Mes parents me forçaient. Un jour, j’ai vraiment dit non et je me suis disputé avec mon père. Ma révolte a été aussi une révolte sociale. J’ai quitté l’Eglise officiellement dans les années 70. J’étais en opposition avec les valeurs de l’Eglise catholique : les valeurs morales, la sexualité, les contraintes sociales, le côté autoritaire et aussi le côté trop masculin au niveau de la hiérarchie de l’Eglise.

    Aujourd’hui, la religion ne me dit pas grand-chose. Des mots importants pour moi sont : fraternité, humanité, égalité. Ce sont des valeurs de respect humaniste. Je ne sais pas si je crois en Dieu. Je ne sais pas s’il y a quelque chose après la mort. Je n’ai pas de réponse définitive. C’est important d’être authentique avec soi-même, d’être en lien avec son moi intérieur, de ne pas se perdre.

    J’aime entrer dans une église. L’ambiance spirituelle me donne une paix intérieure.

    Répondre à cet article

    Veuillez vous connecter afin de participer au forum
    Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

    Haut